Il existe principalement trois types d’entités, à savoir, les sociétés offshore (IBC), les entreprises en zones franches (Free Zone) et les zones industrielles (i.e non zone franche). Dans les zones franches, les entreprises, individuelles locales ou étrangères ou personne morale, peut se former une société à un seul actionnaire, société à responsabilité limitée communément appelé Free Zone Establishment (FZE) ou à plusieurs actionnaires sous la forme d’une société à responsabilité limité appelé Free Zone Company ou Free Zone Limited Liability company (FZC ou FZ LLC).

Toute société établit à Ras Al Khaimah que ce soit en zone franche ou non, doit avoir une licence valide de RAKIA et avoir un bail valide pour des locaux opérationnels, ce n’est pas le cas pour les sociétés Offshore (IBC). RAK Incorp peut vous offrir des solutions économiques pour vous accueillir dans ces locaux. Ras Al Khaimah Free Zone et Industrial Zone se distinguent principalement par les incitations offertes.

Les sociétés installées en Free Zone peuvent intégralement être détenues par des étrangers, les sociétés non Free Zone doivent être détenues à 51% par un partenaire local.

Legal form

Industrial

Comm / Trad.

General Trad.

Consulting / Serv.

Offshore (IBC)

Non requis

Non requis

Non requis

Non requis

Free Zone Limited Liability (FZ LLC)
+AED 100.000 / associé si plus de 2

AED 200.000

Non requis

Non requis

Non requis

Free Zone Establishment (FZE)

AED 150.000

Non requis

Non requis

Non requis

Free Zone Branch (FZB)

Non requis

Non requis

Non requis

Non requis

Non Free Zone L.Liability (LLC)
+AED 100.000 / associé si plus de 2

AED 200.000

AED 150.000

AED 500.000

AED 150.000

Non Free Zone Establishment (IE)

AED 150.000

AED 100.000

AED 250.000

AED 100.000

Non Free Zone Branch

Non requis

Non requis

Non requis

Non requis

Les entités établis dans les zones franches peuvent également vendre des produits au sein des EAU par un distributeur ou un agent agréé aux EAU. Dans ce cas des droits de 5% sont prélevées.

Les sociétés installées dans les zones non Free-Zone peuvent vendre localement ou à l’export sans droit mais doivent être possédés à 51% par un partenaire local.