L’environnement des affaires à Ras Al Kaimah et aux U.A.E (Emirats Arabes Unis) offre tous les avantages d’une économie hautement développée. L’infrastructure, tout comme les services répondent aux plus hauts standards internationaux, en facilitant l’efficacité, la qualité et le service.

  • Système de libre entreprise
  • Infrastructures de transport modernes et développés
  • Télécommunications et haute technologie
  • Centre renommé des expositions internationales et salles de conférence
  • Bureaux de haute qualité et logements résidentiels haut de game
  • Force de travail peu coûteux et procédures de recrutement simplifiées
  • Alimentation fiable
  • Services publics développés
  • Grands hôtels, hôpitaux, écoles, commerces et style de vie cosmopolite.

dreamstimeextralarge_38363699_DxO2

Évidemment, la stratégie de développement économique des Emirats Arabes Unis a été un succès et les incitations à l’investissement mises en place, les législations adaptées, les infrastructures, les services bancaires, les assurances ainsi que la stabilité politique et sociale ont créés un excellent climat d’affaires.

Les sociétés locales aux Emirats Arabes Unis (non Free Zone, ni Offshore) doivent avoir un ou plusieurs partenaires nationaux dont la part dans le capital de la société ne doit pas être inférieure à 51% du capital de la société. Par conséquent, les investisseurs étrangers désireux d’établir des opérations commerciales à Dubaï, Ras Al Khaimah ou ailleurs aux Emirats Arabes Unis engagé dans la plupart des activités commerciales doivent le faire avec un partenaire qui est un ressortissant des EAU.

Ceux qui désirent mettre en place des sociétés de services et / ou succursales, où 100% la propriété étrangère est autorisée, sont limités aux activités non commerciales.

Généralement, toutes les licences sont délivrées par le Département Economique de Ras Al Khaimah ou de l’Emirat concerné. Toutefois, des licences pour certaines catégories d’entreprises nécessitent l’approbation de certains ministères et autres autorités, par exemple:

  • Banques et Etablissements Financiers de la Banque centrale des EAU
  • Sociétés d’assurances et organismes connexes du ministère de l’Economie et du Commerce
  • Fabrication du ministère des Finances et de l’Industrie
  • Produits pharmaceutiques et médicaux du ministère de la Santé

Des procédures plus détaillées s’appliquent aux entreprises engagées dans la production de pétrole ou de gaz et les industries connexes.

Pratiquer des activités commerciales (par exemple de bijoux et d’assurance) exige la présentation d’une garantie financière émise par une banque à Dubaï.

En général, toutes les entreprises commerciales et industrielles à Ras Al Khaimah doivent être enregistrées auprès de la Chambre de Commerce de Ras Al Khaimah et de l’Industrie.

IMG_7600_DxO_DxO2

Dans le passé, chaque émirat a suivi ses propres procédures régissant les opérations d’intérêts commerciaux étrangers.

Dans la pratique, Ras Al Khama suit général le système fédéral, où les entreprises étrangères sont exploités en utilisant l’un des systèmes suivants: avec un parrain local, grâce à un partenariat avec un citoyen émirati ou une entreprise émiratie, ou par l’intermédiaire d’une société privée à responsabilité limitée ou d’une société par actions constituée par le décret du souverain.

Depuis 1984, des mesures ont été prises pour introduire un droit codifié des sociétés qui est applicable à l’ensemble des EAU (Emirats Arabes Unis). Loi fédérale n ° 8 de 1984, modifiée par la loi fédérale n ° 13 de 1988 («Loi sur les sociétés commerciales») définit sept catégories d’organisations commerciales qui peuvent être établies dans les EAU. Elle définit les exigences en termes d’actionnaires, d’administrateurs, le capital minimum et les procédures de constitution. Elle établit en outre des dispositions régissant la conversion, de fusion et la dissolution des sociétés.

La loi fédérale prévoit que le total des capitaux propres locaux (d’origine Emirati) soit d’au moins 51% dans toute société commerciale et définit un classement des entreprises peuvant être établies dans les EAU en 7 status juridiques. Elle définit pour chaque status les exigences en termes d’actionnariat, d’administrateurs, ainsi que les niveaux de capital minimum et procédures de constitution.

  • Partenariats général
  • Sociétés en commandite simple
  • Participation conjointe (Ventures)
  • Public Joint Stock Companies
  • Société (Privé) par actions
  • Sociétés à Responsabilité Limitée
  • Sociétés en commandite par actions

Sur ces sept status, la SARL est la plus communément utilisée par les investisseurs étrangers. D’autre part, les investissements étrangers sont encouragés grâce à la constitution de succursales et des représentations de sociétés étrangères ainsi que les cabinets professionnels à capitaux 100% étrangers. La propriété étrangère à 100% est permise dans les Free Zone.

Nous intervenons lors de la formation de votre Entreprise à Ras Al Khaimah ainsi qu’aux autres Emirats Arabes Unis:

  • Licences
  • Nom et approbation des activités
  • Enregistrement de la licence  et des Article de l’Association (auprès de la cour)
  • Libération du capital
  • Services d’Immigration / Législation du Travail
  • Locaux, commanditaire / Partenaires
  • Rédaction de tous les documents légaux pour les enregistrement de la société
  • Visas pour les partenaires et les employés
  • Assistance, recherche et location des locaux professionnels
  • Assistance pour l’ouverture du compte bancaire